Etre Serviteur de la Miséricorde

La prière

« Si je ne peux témoigner la miséricorde ni par l’action ni par la parole, je le pourrai toujours par la prière. J’envoie ma prière même là où je ne puis aller physiquement. » (163)

« La prière d’une âme humble et aimante désarme la colère de mon Père et libère des torrents de bénédictions. » (320)

« Tu me consoles toujours lorsque tu pries pour les pécheurs. La prière qui m’est la plus agréable, c’est la prière pour la conversion des âmes pécheresses ; sache, mon enfant, que cette prière est toujours exaucée. » (1397)

La méditation de la Parole de Dieu, l’adoration du Saint Sacrement et la vie sacramentelle sont des moyens donnés par l’Église depuis le début de son existence, pour avancer sur le chemin de la sainteté. Cependant, les Serviteurs de la Miséricorde accueillent également les demandes expresses de Jésus à sainte Faustine pour implorer la miséricorde pour le monde d’aujourd’hui. Par conséquent, ils sont attentifs à prier le chapelet de la miséricorde, à se plonger dans la Passion du Christ à l’Heure de la Miséricorde, à célébrer la Fête de la Miséricorde, le premier dimanche après Pâques et à honorer le tableau de Jésus Miséricordieux.