Neuvaine de la Miséricorde

QUATRIEME JOUR

Aujourd’hui, amène-moi les païens et ceux qui ne me connaissent pas encore. J’ai également pensé à eux durant mon amère passion, et leur zèle futur consolait mon coeur. Immerge-les dans l’océan de ma miséricorde. (1216.)

Très compatissant Jésus, qui es la lumière du monde entier, reçois dans la demeure de ton Coeur très compatissant les âmes des païens qui ne te connaissent pas encore ; que les rayons de ta grâce les illuminent, afin qu’elles aussi glorifient avec nous les merveilles de ta miséricorde, et ne les laisse pas sortir de la demeure de ton Coeur très compatissant. Amen.

Que la lumière de ton amour illumine les ténèbres des âmes. Fais que ces âmes te connaissent et qu’elles glorifient avec nous ta miséricorde.

Père éternel, jette un regard de miséricorde sur les âmes des païens et de ceux qui ne-te connaissent pas encore, mais qui sont enfermées dans le Coeur très compatissant de Jésus. Attire-les vers la lumière de l’Évangile. Ces âmes ne savent pas combien est grand le bonheur de t’aimer ; fais qu’elles glorifient la largesse de ta miséricorde dans les siècles des siècles. Amen. (1217.)

CINQUIEME JOUR

Aujourd’hui, amène-moi les âmes des hérétiques et des apostats, et immerge-les dans l’océan de ma miséricorde; dans mon amère passion, elles me déchiraient le Corps et le Coeur, c’est-à-dire mon Église. Lorsqu’elles reviennent à l’unité de l’Église, mes plaies se cicatrisent, et de cette façon elles me soulageront dans ma passion. (1218.)

Très miséricordieux Jésus, qui es la bonté même, tu ne refuses pas la lumière à ceux qui te la demandent. Reçois dans la demeure de ton Coeur très compatissant les âmes des hérétiques et des apostats et attire-les par ta lumière à l’unité de l’Église, et ne les laisse pas sortir de la demeure de ton Coeur très compatissant, mais fais qu’elles aussi glorifient la largesse de ta miséricorde.

Même pour ceux qui mirent en pièces le manteau de ton unité, coule en ton coeur une source de pitié. La toute-puissance de ta miséricorde, ô Dieu, peut retirer même ces âmes de l’erreur.

Père éternel, jette un regard miséricordieux sur les âmes des hérétiques et des apostats qui, persistant obstinément dans leurs erreurs, gaspillèrent tes bontés et abusèrent de tes grâces. Ne regarde pas leurs fautes, mais l’amour de ton Fils et son amère passion qu’il souffrit également pour elles, puisqu’elles aussi sont enfermées dans le Coeur très compatissant de Jésus. Fais qu’elles aussi glorifient ton immense miséricorde dans les siècles des siècles. Amen. (1219.)

SIXIEME JOUR

Aujourd’hui, amène-moi les âmes douces et humbles, ainsi que celles des petits enfants, et immerge-les dans ma miséricorde. Ces âmes ressemblent le plus à mon Coeur, elles m’ont réconforté dans mon amère agonie ; je les voyais veiller comme des anges terrestres qui veilleront sur mes autels, sur elles je verse des torrents de grâces. Seule une âme humble est capable de recevoir ma grâce, aux âmes humbles j’accorde ma confiance… (1220.)

Très miséricordieux Jésus, qui as dit toi-même : Apprenez de moi que je suis doux et humble de coeur », reçois dans la demeure de ton Coeur très compatissant les âmes douces et humbles, ainsi que celles des petits enfants. Ces âmes plongent dans le ravissement le ciel entier et sont la prédilection particulière du Père céleste, elles sont un bouquet de fleurs devant le trône divin où Dieu seul se délecte de leur parfum. Ces âmes demeurent pour toujours dans le Coeur très compatissant de Jésus et chantent sans cesse l’hymne de l’amour et de la miséricorde pour les siècles. (1221.)

L’âme véritablement humble et douce respire déjà le paradis sur terre. Et le parfum de son coeur humble ravit le Créateur Lui-même. (1222.)

Père éternel, jette un regard de miséricorde sur les âmes douces et humbles, et sur les âmes des petits enfants, enfermées dans la demeure du Coeur très compatissant de Jésus. Ce sont ces âmes qui ressemblent le plus à ton Fils, le parfum de ces âmes monte de la terre et atteint ton trône. Père de miséricorde et de toute bonté, je t’implore par l’amour et la prédilection que tu as pour ces âmes, bénis le monde entier, afin que toutes les âmes puissent chanter ensemble la gloire de ta miséricorde pour l’éternité. Amen. (1223.)